Renseignements généraux et formulaire


Studios et ateliers-résidences

Échanges d'écrivains et d'ateliers-résidences Québec-Haïti
(Port-au-Prince, Haïti)



logo PEN Haïti




logo de l'UNEQ

La Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince
La Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince


Désireux de participer à l'effort amorcé par le gouvernement du Québec pour amorcer et développer des liens durables avec Haïti, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a conclu en 2014 une entente de réciprocité avec le Centre PEN Haïti.

Haïti est un pays prioritaire de la Politique internationale du Québec sur le plan de la solidarité internationale. Les gouvernements du Québec et d'Haïti sont unis par la Déclaration commune sur la coopération dans les domaines de la culture et des communications qui vise à intensifier le développement et la coopération entre les deux nations, notamment dans les secteurs du livre et de la lecture.

Cette entente s'inscrit également dans la continuité des liens développés entre l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et la communauté littéraire haïtienne du Québec et d'Haïti.

Cette entente permet à un écrivain québécois de réaliser une résidence de six semaines à la Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince et à un écrivain haïtien de réaliser une résidence de six semaines à Montréal (Québec) et de profiter des nombreuses possibilités de contacts professionnels liés au développement de leur carrière.


Domaine concerné
Littérature


Candidats visés
Écrivains admissibles aux bourses de Mi-carrière ou de Développement.


La Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince
La Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince


Le lieu
En Haïti, le partenaire, le Centre PEN Haïti, a été créé en 2008 à l'initiative notamment de l'écrivain Georges Anglade. Le Centre PEN Haïti regroupe une centaine d'écrivains et de journalistes. Comme les 140 autres Centres PEN du monde, il est attaché aux valeurs de tolérance, de paix et de liberté. Le Centre PEN Haïti s'engage à favoriser les échanges entre les créateurs, travailleurs de la plume et la population ainsi qu'entre les écrivains haïtiens et étrangers, et à travailler pour la libre circulation de l'information, le partage des savoirs et le libre accès à la culture. 

Le Centre PEN Haïti loge ses bureaux à la Maison des écrivains Georges-Anglade à Port-au-Prince et en est également le gestionnaire. Cette maison fut léguée au Centre à la suite du décès de l'écrivain survenu lors du tremblement de terre de 2010. La Maison a pour vocation d'offrir un lieu à des écrivains d'Haïti et d'ailleurs pour qu'ils puissent se rencontrer afin de défendre et de promouvoir la littérature.


La Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince
La Maison des écrivains Georges-Anglade, à Port-au-Prince


PEN Haïti met à la disposition de l'écrivain québécois, dans la Maison des écrivains Georges-Anglade, une chambre avec salle de bain privée. Une grande cuisine, une salle à manger, Internet sans fil et une bibliothèque font partie des aires communes. La maison est située dans un quartier calme, près des transports en commun et à dix minutes de marche d'un supermarché. Elle possède une grande cour aménagée et fleurie avec terrasses et plusieurs coins conçus pour travailler en solitaire.

L'écrivain sélectionné sera invité par le Centre PEN Haïti à participer à quelques activités de médiation culturelle (lectures, conférences dans les écoles, discussions organisées), afin d'entrer en contact avec la population haïtienne.

Au Québec, les écrivains haïtiens seront accueillis par l'UNEQ, à Montréal, et seront appelés à participer à des activités liées à la vie associative.


Le séjour et la bourse 
La durée du séjour est de six semaines, en janvier et février 2017.

Le montant de la bourse est de 5 000 $ dont 1 000 $ destinés à soutenir la participation de l’écrivain sélectionné à des activités publiques (rencontres, causeries, lectures, conférences, ateliers dans les écoles, etc.) et à lui permettre d'acquérir des oeuvres littéraires d'auteurs haïtiens.


Date limite d'inscription 
Le 15 septembre 2016


Renseignements supplémentaires
La réalisation de cet échange est rendue possible grâce à la collaboration du Centre PEN Haïti, de l'Union des écrivaines et écrivains du Québec et de M. Dany Laferrière de l’Académie française.

Centre PEN Haïti : www.pen.ht 

Union des écrivaines et écrivains du Québec: www.uneq.qc.ca


Écrivains québécois ayant séjourné à Haïti dans le cadre de cet échange
Julie Huard (2015, littérature), Gabriel Anctil (2016, littérature)



 
 

© Gouvernement du Québec, 2016