Série Arts et développement durable : l'écoresponsabilité en arts de la scène

© Le jardin potager de la TOHU - Andrew Miller
6 juillet 2020 Arts et développement durable : l’écoresponsabilité en arts de la scène
Depuis plusieurs années, le Conseil des arts et des lettres du Québec remarque que les artistes et organismes artistiques sont de fiers ambassadeurs des pratiques à adopter en faveur du développement durable. En effet, ceux-ci sont sensibles aux enjeux environnementaux et sociaux, et ils agissent en proposant des initiatives concrètes et concluantes pour un meilleur respect de l’environnement, tout en s’engageant dans leurs milieux et en sensibilisant leurs publics.

 

Observant que ce mouvement prend de l’ampleur, le Conseil présente donc une série de capsules ayant pour thème les arts et le développement durable, afin de présenter des outils, des ressources et des initiatives pertinentes.

L’écoresponsabilité en arts de la scène

L’accréditation Scène écoresponsable, lancée en 2013, permet aux artisans de la scène d’entreprendre une démarche de développement durable et d’obtenir une certification selon le niveau d’engagement (or, argent ou bronze) en tenant compte de la situation et du volume de fonctionnement des organismes. Entre autres avantages, ces certifications permettent de se démarquer face à la concurrence, de réduire les impacts environnementaux et d’augmenter les retombées socioéconomiques, tout en s’engageant publiquement envers le développement durable.

L’expertise développée par l’équipe de Scène écoresponsable est reconnue. Elle offre de l’accompagnement et des conseils pour que les organismes puissent structurer leur démarche telles que de l’aide à l’élaboration de plans d’action, de politiques, etc.

Des initiatives inspirantes

La TOHU contribue à la préservation de l’environnement grâce à l’édifice dont elle est propriétaire, inauguré en 2004, certifié LEED* OR Canada (*Leadership in Energy and Environmental Design). Ses installations comprennent plusieurs mesures écoresponsables, tels que son jardin potager ouvert au public, lequel offre des légumes biologiques tout en sensibilisant à l’agriculture urbaine, le recours à la géothermie passive et le chauffage au biogaz. Par ailleurs, située dans le quartier St-Michel, l’un des quartiers les plus défavorisés à Montréal, la TOHU a créé et entretient des liens privilégiés avec les citoyens, commerçants et organismes locaux. Elle contribue ainsi à un développement durable au niveau social en étant au cœur d’un réseau communautaire dont la force repose sur un niveau élevé de coopération.

La Salle Pauline-Julien a procédé à l’installation d’éclairage DEL dans le foyer du Café des Arts de la SPJ et récupère des piles. Elle est reconnue comme l’un des premiers lieux de diffusion à s’être intéressée à l’accréditation.

L'éclairage DEL de la Salle Pauline-Julien, certifiée Scène écoresponsable.

L’éclairage DEL de la Salle Pauline-Julien, certifiée Scène écoresponsable.

Le Théâtre Outremont a cessé l’utilisation de bouteilles à usages uniques dans les loges, les bureaux et sur scène et installé des composts dans les bureaux, les loges et le bar. Par ailleurs, il a obtenu le niveau PERFORMANCE du programme ICI on recycle + délivré par RECYC-QUÉBEC.

Des formations et du soutien pour optimiser son virage vert

Depuis 2009, le Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER) offre des formations et du soutien afin d’encourager la tenue d’événements (festivals, colloques, réunions) moins dommageables pour l’environnement.

Événements virtuels écoresponsables

En cette période de relance du secteur culturel, le CQEER a eu la confirmation du Bureau de normalisation du Québec (BNQ) qu’il est maintenant possible de classifier des événements virtuels. Déjà, l’équipe s’affaire à l’analyse des impacts des événements virtuels, ce qui leur permettra d’élaborer des mesures et des outils adaptés.

La norme BNQ, pour des événements écoresponsables.

La norme BNQ, pour des événements écoresponsables.

S’engager sur la voie du développement durable

Vous cherchez par où commencer? Outre ces accréditations, vous pouvez d’ores et déjà signifier votre engagement en signant la Charte des artisans, initiée par le Conseil québécois des événements écoresponsables.

Lors de la journée dédiée au développement professionnel des travailleurs du secteur des arts de la scène de l’édition 2020 du FORUM RIDEAU, la SOCAN a pour sa part, présenté en collaboration avec l’équipe de ACT – Artistes citoyens en tournée, un panel sur l’écoresponsabilité en tournée et dans les salles de spectacles. Une mine d’information s’y trouve, de même que des ambassadeurs du mouvement que vous pourriez contacter pour consolider votre démarche.

Les engagements du Conseil à l’égard du développement durable

Depuis l’adoption de la Loi sur le développement durable du Québec en 2006, le Conseil des arts et des lettres du Québec a élaboré et mis en œuvre de façon proactive des plans d’action aux objectifs ambitieux autant dans ses pratiques de gestion, par exemple, en prônant l’écoresponsabilité au bureau, que dans ses interventions pour et avec la communauté artistique.

Votre organisation a adopté des bonnes pratiques écoresponsables? Partagez-nous le fièrement!

Sur le même sujet
  •  Infolettre Quel est votre ISNI?

    Vous êtes unique, et chacune de vos œuvres aussi! À la manière dont l’ISBN identifie un livre,...

    En savoir plus
  •  Infolettre Nouvelle résidence en cinéma à Taïwan

    Une 37e entente de résidence artistique s’ajoute à notre offre de studios de création à ...

    En savoir plus
  •  Infolettre Les arts visuels québécois rayonnent à Venise, Paris et Philadelphie

    Signe du dynamisme de cette pratique artistique au Québec, plusieurs artistes d’ici participent ...

    En savoir plus