12 juillet 2018 Bourses aux artistes : Abolition de la limite des frais de subsistance
Le Conseil a aboli le plafond maximum de 1 700 $ par mois qui couvrait les frais de subsistance pour les artistes et les écrivains professionnels et a remplacé l’appellation de ce poste budgétaire en parlant désormais de Rémunération du candidat. Le Conseil exprime ainsi sa volonté de contribuer à l’amélioration de leurs conditions socioéconomiques, un des objectifs au cœur de la nouvelle Politique québécoise de la culture du gouvernement du Québec.

Le déplafonnement représente une reconnaissance du travail des artistes, qui leur permettra d’obtenir un meilleur revenu pour se consacrer à leur art pendant la durée de leur projet.

Cette décision s’applique à tous les programmes où les frais de subsistance font partie des frais admissibles et dont l’inscription est en tout temps. Pour plus de détails, consulter la section « Admissibilité », à la rubrique « Frais admissibles » du programme.

ACCÉDER AUX PROGRAMMES

 

Sur le même sujet
  •  Institutionnel Le Devoir, partenaire média du 25e anniversaire du Conseil des arts et des lettres du Québec

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est fier de s’associer avec le journal Le Devoir, ...

    En savoir plus
  •  Institutionnel Le Conseil des arts et des lettres du Québec souligne ses 25 ans!

    Depuis 25 ans, le Conseil des arts et des lettres du Québec (Conseil) investit dans ...

    En savoir plus
  •  Institutionnel Investir dans l’imaginaire!

    Depuis 25 ans, le Conseil des arts et des lettres du Québec investit dans l’imaginaire de ...

    En savoir plus