30 mars 2017 BUDGET 2017-2018 | La situation financière du Conseil des arts et des lettres du Québec est maintenue
Montréal, 30 mars 2017 – Le gouvernement du Québec a déposé à l’Assemblée nationale, le 28 mars 2017, son budget de dépenses pour 2017-2018. Bien que le document concernant les Crédits des ministères et organismes – dont fait partie le Conseil des arts et des lettres du Québec  – indique un écart de 1 M$ par rapport à son budget de 2016-2017, le Conseil tient à préciser que cette situation est uniquement le reflet de l’absence de l’enveloppe dédiée au Plan culturel numérique du Québec, comme ce fut le cas lors du dépôt du budget l’an dernier.

En 2016-2017, le Conseil a attribué des sommes aux artistes, aux écrivains et aux organismes artistiques professionnels totalisant  1 M$ dans le cadre d’actions s’inscrivant dans Plan culturel numérique du Québec. Rappelons également que l’an dernier, le gouvernement a annoncé des crédits supplémentaires de 5 M$ sur cinq ans au Conseil afin de soutenir l’offre de création accessible au jeune public.

La mission du Conseil des arts et des lettres du Québec
Dans une perspective de développement artistique équitable et durable, le Conseil soutient dans toutes les régions du Québec la création, l’expérimentation et la production dans les domaines des arts et des lettres et en favorise la diffusion et le rayonnement au Québec, au Canada et à l’étranger. Le Conseil est une société d’État financée par le ministère de Culture et des Communications.

– 30 –
Sur le même sujet
  •  Institutionnel Financement des arts : l'efficacité par la pluralité

    Éditorial d’Anne-Marie Jean Présidente-directrice générale J’ai été très émue ...

    En savoir plus
  •  Institutionnel Annie Baillargeon sur les murs du Conseil

    L’artiste Annie Baillargeon a été choisie pour réaliser l’œuvre qui sera intégrée en ...

    En savoir plus
  •  Institutionnel Hommage à Leonard Cohen au bénéfice des conseils des arts

    Montréal, 19 septembre 2017 – C’est avec beaucoup d’émotion et de reconnaissance que le ...

    En savoir plus