Abattre la bête, roman de David Goudreault, Prix du CALQ - Oeuvre de l'année en Estrie 2018

© David Goudreault
13 novembre 2018 David Goudreault reçoit le Prix du CALQ – Œuvre de l’année en Estrie pour son roman Abattre la bête
Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ – Oeuvre de l’année en Estrie à l’écrivain David Goudreault pour son roman Abattre la bête.

« Les membres du comité de sélection ont été captivés par ce roman enlevant et à l’humour bien grinçant. David Goudreault y propose une critique sociale d’une grande lucidité, à travers l’histoire d’un personnage attachant. Son écriture crue et authentique ainsi que l’action soutenue, d’un couvert à l’autre, gardent le lecteur bien en selle. »

Ce prix, assorti d’un montant de 5 000 $, lui a été remis par André Racette, directeur par intérim du soutien aux organismes de création et de production au Conseil des arts et des lettres du Québec, et Sylvie Luce Bergeron, présidente du Conseil de la culture de l’Estrie. La remise du prix s’est déroulée devant quelque 200 invités réunis à L’Apéro culturel de l’Estrie, au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke, l’hôte de l’événement de reconnaissance des artistes et des organismes culturels de l’Estrie cette année.

Abattre la bête, l’œuvre primée

Avec ce dernier tome de la trilogie amorcée en 2015 par La bête à sa mère, suivi en 2016 de La bête et sa cage, l’écrivain David Goudreault poursuit son exploration de l’égocentrisme, de l’isolement et de l’atrophie des aptitudes sociales. Déployant une écriture sociale et territoriale, il a voulu avec ce roman repousser encore davantage les limites de l’humour grinçant, tout en conservant une qualité littéraire. En s’appuyant sur son expérience de travailleur social, il nous offre un regard à la fois dur et tendre sur les oubliés de la résilience. La trilogie est publiée aux Éditions Stanké.

David Goudreault est romancier, poète, chroniqueur et travailleur social de Sherbrooke. Premier québécois à remporter la Coupe du Monde de slam de poésie, à Paris en 2011, il utilise toutes les poésies en tant qu’outils d’expression et d’émancipation dans les écoles et les centres de détention du Québec.

Découvrez David Goudreault sur La Fabrique culturelle

Finalistes

Les finalistes à ce prix sont l’auteure Hélène Dorion pour le recueil de poèmes Comme résonne la vie et la chorégraphe et danseuse Amandine Garrido Gonzalez, pour Acuna, œuvre chorégraphique contemporaine de danse destinée au jeune public et présentée en première dans le cadre des Petits Bonheurs.

Découvrir d’autres lauréats
Sur le même sujet
  •  Prix et reconnaissances Paolo Almario reçoit le Prix du CALQ – Créateur de l’année au Saguenay–Lac-Saint-Jean

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances L’auteure Marjolaine Beauchamp reçoit le Prix du CALQ – Œuvre de l’année en Outaouais pour ...

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Le Prix Michel-Tremblay est remis à Martin Bellemare pour Moule Robert

    Le dramaturge Martin Bellemare reçoit le prix Michel-Tremblay pour sa pièce Moule Robert. Une ...

    En savoir plus