Hajra Waheed

© Hajra Waheed

Hajra Waheed dans son studio

© Kaveh Nabatian
1/2
10 mai 2017 Hajra Waheed sélectionnée par la Biennale de Venise
L’artiste montréalaise Hajra Waheed vient d’arriver à la prestigieuse Biennale de Venise, dont la 57e édition s’est ouverte cette semaine. Fait notable, elle y participe à l’invitation de la commissaire Christine Macel, qui est également conservatrice en chef du Musée national d’art moderne du Centre Pompidou, à Paris. La pratique multidisciplinaire de l’artiste intègre des installations interactives, des collages, des œuvres vidéo, de l’art audio et de la sculpture.

Logo de la Biennale de Venise (Biennale di Venezia)

Pourquoi soutenir un artiste participant à la Biennale?
Offrant un panorama des grands mouvements de l’art contemporain, la Biennale de Venise attire plus de 500 000 visiteurs et 8 000 médias du monde entier. Participer à la Biennale est un honneur qui accélère le développement de la carrière d’un artiste et rejaillit sur le pays dont il est issu. Mais cette participation constitue aussi un investissement majeur pour l’artiste qui n’est pas représenté par une galerie car les frais afférents (cachets, coûts de production et de transport des œuvres, frais de déplacement et de séjour, etc.) sont entièrement à sa charge. Hajra Waheed a mené une campagne de sociofinancement et a obtenu des aides financières du CALQ et du Conseil des arts du Canada pour participer à la Biennale.

En appuyant la participation d’Hajra Waheed à la Biennale, le CALQ investit dans le développement d’une présence québécoise récurrente à cet événement majeur qui offre un rayonnement exceptionnel aux arts visuels québécois. Cette aide s’inscrit dans la volonté du CALQ de soutenir l’excellence, de favoriser le renouvellement générationnel, d’améliorer la représentativité des artistes issus de la diversité culturelle et de favoriser leur rayonnement.

À propos de Hajra Waheed
Née au Canada, Hajra Waheed vit et travaille à Montréal. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts de la School of the Art Institute of Chicago ainsi qu’une maîtrise de l’Université McGill. En 2016, elle était en lice pour un prix Sobey et a remporté le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton en 2014. On a pu voir son travail notamment à la Biennale de Montréal (2014) et à la Biennale de Gwangju (2016) ainsi que dans de nombreuses expositions à travers le monde. Ses œuvres font partie des collections permanentes du Museum of Modern Arts (MOMA) de New York, du British Museum et de grandes fondations privées.

Cet article fait partie de l’infolettre À L’OEUVRE du mois de mars 2017.

Consulter l’infolettre
Sur le même sujet
  •  Infolettre Annie Baillargeon sur les murs du Conseil

    L’artiste Annie Baillargeon a été choisie pour réaliser l’œuvre qui sera intégrée en ...

    En savoir plus
  •  Infolettre La Commission internationale du théâtre francophone fête ses 30 ans!

    Depuis sa création en 1987, la Commission internationale du théâtre francophone (CITF) a soutenu ...

    En savoir plus
  •  Infolettre Le Québec aux concours culturels des Jeux de la Francophonie

    La lumière qui nous unit, hymne des Jeux de la Francophonie qui se tiennent tous les quatre ans, ...

    En savoir plus