Rafael Lozano-Hemmer, Compagnon des arts et des lettres du Québec, le 29 mai 2017

© Alexandre Claude

Rafael Lozano-Hemmer est fait Compagnon des arts et des lettres du Québec par Marie Côté, le 29 mai 2017

© Alexandre Claude

Rafael Lozano-Hemmer, Compagnon des arts et des lettres du Québec, le 29 mai 2017

© Alexandre Claude

Récipiendaires de l'Ordre des arts et des lettres du Québec, de g. à dr : Marie-Claude Durand (Hydro-Québec), Anne-Marie Jean (CALQ), René Derouin, Diane Dufresne, Rafael Lozano-Hemmer, Florent Vollant, Vincent Warren, Denise Filiatrault, Phoebe Greenberg, Charles Richard-Hamelin, Pierre Lassonde, Anna McGarrigle, Michel Dallaire, Roger Frappier, Lorraine Pintal, Kim Yaroshevskaya, Michel Rabagliati et Marie Côté (CALQ).

© Martine Lavoie

Rafael Lozano-Hemmer

© Allen J. Schaben
1/5
29 mai 2017 Hommage à Rafael Lozano-Hemmer, C.A.L.Q.
 

Rafael Lozano-Hemmer

Rafael Lozano-Hemmer

Tout prédisposait Rafael Lozano-Hemmer au rayonnement international. D’ascendance hispano-allemande, il est né au Mexique, a grandi à Madrid et a étudié la chimie physique en Colombie-Britannique puis l’histoire de l’art au Québec. C’est en électron libre qu’il fréquente la scène artistique de Montréal et y fonde son studio. Très tôt, il décide de créer des expériences sociales plutôt que de produire des objets de collection. Préoccupé par le rôle des technologies dans le monde actuel et par le rapport entre l’œuvre d’art et le spectateur, les relations architecturales et sociales, les liens symboliques unissant l’espace et l’objet, il conçoit des installations performatives qui invitent le public à interagir différemment avec l’art et l’environnement.

Projections grand format, technologies robotiques et biométriques, capteurs et dispositifs sonores font partie de sa trousse d’outils. Estimant que la complicité humaine ne peut être remplacée par des ordinateurs, il s’entoure de collaborateurs photographes, développeurs, architectes, écrivains, acteurs ou musiciens selon la nature du projet. Partout dans le monde, des événements d’envergure ont présenté et primé son travail novateur et phénoménal. Trouvant le terme « interactif » trop galvaudé pour qualifier ce travail, Rafael Lozano-Hemmer l’a banni de son vocabulaire au profit d’« architecture relationnelle ». S’il n’a pas inventé le concept, il l’a certainement poussé plus loin que tous ceux qui l’ont précédé. En 1999, 800 000 personnes réparties sur quatre continents ont participé à son œuvre Vectorial Elevation.

Texte lu le 29 mai 2017, lors de la remise des insignes de l’Ordre des arts et des lettres du Québec, au Centre PHI, à Montréal. Organisée par le Conseil des arts et des lettres du Québec, la cérémonie était animée par Claude Deschênes. N.B. Rafael Lozano-Hemmer a été nommé Compagnon en 2016, mais il était à l’inauguration d’une de ses spectaculaires expositions au Musée d’art électronique de Bâle en Suisse au moment de la remise.

Le Conseil remercie son partenaire Hydro-Québec.

Sur le même sujet
  •  Prix et reconnaissances Le Conseil des arts et des lettres du Québec soutient 6 projets de création Web diffusés en ...

    Québec, le 11 octobre 2017 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec (Conseil), en ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Appel à candidatures pour l’Ordre des arts et des lettres du Québec

    Québec, le 2 octobre 2017 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec (Conseil) lance un ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Les finalistes au Prix du CALQ Créateur ou Créatrice de l’année au Centre-du-Québec sont ...

    Plessisville, le 3 octobre 2017 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) est heureux...

    En savoir plus