Assemblée générale de la CITF à Bruxelles en mai 2017 : Abdon Fortuné Koumbha Kaf, Frédéric Moreau-Sevin, Valerie Cachard, Huguette Malamba, Youma Fall, Giuseppe Lonobile, Denis Alber, Benoît Bradel, Jean-Philippe Van Aelbrouck, Emmanuelle Lambert, Dominick Parenteau-Lebeuf, Sylvain Cornuau, Véronique Fontaine, Fabienne Brutt, Massamba Guèye, Irène Mahé et Émile Lansman.

© Commission internationale du théâtre francophone

Benoît Bradel et Dominick Parenteau-Lebeuf, coprésidents de la Commission internationale du théâtre francophone

© Commission internationale du théâtre francophone

Du plan à la réalité : "Zone Rouge" de Satellite Théâtre s’est amorcé lors d’ateliers dans des camps de réfugiés de la région de Goré au Tchad, en 2016.

© Satellite Théâtre
1/3
18 juillet 2017 La Commission internationale du théâtre francophone fête ses 30 ans!
Depuis sa création en 1987, la Commission internationale du théâtre francophone (CITF) a soutenu la réalisation de plusieurs centaines de projets d’exploration, de création et de diffusion associant des compagnies d’au moins deux continents et trois pays. Favorisant la découverte d’autres cultures francophones, ce métissage de collaborateurs artistiques unique au monde permet aux participants de vivre des rencontres inédites et enrichissantes ainsi que de conquérir de nouveaux publics.

12 projets soutenus par la CITF en 2017

La CITF se réunit une fois par an afin d’évaluer les projets artistiques soumis. Cette année, les membres de la CITF ont investi plus de 185 000 € pour soutenir les projets de 12 compagnies de théâtre, dont 7 associent des éléments québécois, parmi lesquels le Théâtre Motus (La traversée des continents), Satellite Théâtre (Zone rouge), le Théâtre de la Pire Espèce (Obsession(s)) et le Théâtre Le Clou (LAB’ADOS / Laboratoire international de création jeune public). L’auteur québécois Martin Bellemarre œuvrera avec la compagnie camerounaise Transit /Yaoundé ; le directeur artistique de la compagnie montréalaise Tenon Mortaise, Denys Lefebvre, collaborera avec l’auteur dramatique français Daniel Lemahieu (La petite fille et le corbeau) et le concepteur lumière belge Joffroi Smets ; l’auteur Daniel Danis et la scénographe Christine Plouffe – complices au sein de la compagnie saguenéenne Les Amis de Chiffon – travailleront sur un projet de la Compagnie le Zéphir (France) auquel sont associés Gabriel Scotti / Vincent Hänni (Suisse).

Œuvrer en chœur pour le théâtre francophone

Composée de représentants des gouvernements et d’experts du milieu théâtral des pays participants, la CITF croit à la complémentarité des partenariats. Elle a récemment adopté un modèle de coprésidence en élisant le metteur en scène français Benoît Bradel et l’auteure dramatique québécoise Dominick Parenteau-Lebeuf. Le Conseil tient à saluer le travail du président sortant, Khalid Tamer.

La directrice du soutien aux organismes de création et de production, Véronique Fontaine, est déléguée par le Conseil des arts et des lettres du Québec qui est mandaté pour représenter le gouvernement au sein de la CITF.

En savoir davantage sur la CITF

 

Pépinière à Ottawa en septembre 2017

Du 5 au 17 septembre prochains, dans le cadre de la 7e édition des Zones Théâtrales, à Ottawa, la CITF organise une pépinière internationale qui permettra à une vingtaine d’artistes venus de tous les horizons d’assister aux activités de l’événement, de participer à des laboratoires de création et de rencontrer d’autres professionnels en théâtre, en plus du public. Les pépiniéristes seront accompagnés par les artistes Marcelle Dubois, Gustave Akakpo et Dominique Saint-Pierre. Voici les pépiniéristes québécois : Amélie Bergeron, Catherine Bourgeois et Sébastien David.

Amélie BergeronAmélie Bergeron
Diplômée du programme de Mise en scène et Création du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2012, Amélie Bergeron a notamment écrit et mis en scène Jusqu’à la lie (Prix Coup de cœur du public Télé-Québec 2013) et Usages. Elle a co-mis en scène Le Piano à voile (Ubus Théâtre) avec Agnès Zacharie, s’est jointe à l’équipe de création de Gloucester, délire shakespearien, a dirigé deux productions du Cercle Molière (Sacrée famille! et Théâtre sans animaux) et a assuré la coordination artistique du projet Les Zurbains pour les régions de Québec et Chaudière-Appalaches. Elle dirigera le spectacle Une bête sur la lune de Richard Kalinoski (Théâtre La Bordée). Avant de s’installer à Québec, elle a exercé les métiers de comédienne et de conceptrice de costumes à Sherbrooke auprès du Théâtre des petites lanternes, du Petit théâtre de Sherbrooke et d’Axile.

Catherine BourgeoisCatherine Bourgeois
Catherine Bourgeois aborde initialement le théâtre par la scénographie, puis se lance dans l’écriture et la mise en scène de performances au sein de la compagnie Joe Jack et John, qu’elle cofonde en 2003 à Montréal. Sa démarche s’articule autour d’un théâtre performatif et multidisciplinaire créé en collectif. Primées et diffusées à l’échelle nationale et internationale, ses œuvres résonnent grâce à l’atypisme et l’humanité de leurs distributions, ainsi que par leurs thématiques sociales interrogeant notre rapport à l’autre. Parallèlement, Catherine Bourgeois a agi à titre d’assistante de la chorégraphe Margie Gillis et de directrice associée d’Imago Theatre. Elle a un baccalauréat en scénographie de l’Université du Québec à Montréal et une maîtrise en mise en scène de la Central School of Speech and Drama de Londres.

Sébastien DavidSébastien David
Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation, Sébastien David est un acteur, auteur et metteur en scène montréalais. Il a joué dans Chambre(s) de Pascal Chevarie (Théâtre de Quat’Sous), Ce samedi il pleuvait d’Annick Lefebvre (Écuries) et Les cendres bleues de Jean-Paul Daoust (Centre du Théâtre d’Aujourd’hui), entre autres. Il a signé quatre pièces marquantes qui lui ont valu plusieurs prix : T’es où Gaudreault précédé de Ta yeule Kathleen; Les morb(y)des (Théâtre de Quat’Sous, à Montréal) a été présenté en lecture publique à la Comédie-Française de Paris et à La Mousson d’été en Lorraine, puis monté au Théâtre de Poche de Genève ; Les haut-parleurs, créé dans le cadre d’une résidence au Théâtre Bluff et nommé au Prix du Gouverneur général; et Dimanche napalm (Centre du Théâtre d’Aujourd’hui). Il est directeur artistique et général de la Bataille en plus d’enseigner à l’École nationale de théâtre du Canada et d’être membre du jury en théâtre du Conseil des arts de Montréal.

Cet article fait partie de l’infolettre À L’OEUVRE du mois de juillet 2017.

Retour à l’infolettre
Sur le même sujet
  •  Infolettre Le Québec se déploie au Japon

    Les liens entre le Québec et le Japon se sont grandement renforcés au fil des ans et nos ...

    En savoir plus
  •  Infolettre Annie Baillargeon sur les murs du Conseil

    L’artiste Annie Baillargeon a été choisie pour réaliser l’œuvre qui sera intégrée en ...

    En savoir plus
  •  Infolettre Le Québec aux concours culturels des Jeux de la Francophonie

    La lumière qui nous unit, hymne des Jeux de la Francophonie qui se tiennent tous les quatre ans, ...

    En savoir plus