Lucie Hamelin (municipalité de Saint-Élie-de-Caxton), Fred Pellerin (conteur et partenaire), Françoise Crête (conteuse en résidence), Mo Carpels (directeur général du RCQ), André Racette (chargé de programmes au CALQ), Marie-Fleurette Beaudoin (co-présidente du RCQ)

© Regroupement du conte au Québec
29 March 2018 Conter la résilience au féminin (French only)
Saint-Élie-de-Caxton, le 29 mars 2018 – La résidence de création pour conteurs du Regroupement du conte au Québec (RCQ) aura lieu à Saint-Élie-de-Caxton pour une 5e année durant tout le mois d’avril. Elle amène cette fois-ci une conteuse originaire de la Mauricie, Françoise Crête, qui vient travailler à l’écriture de son prochain spectacle intitulé Cœurs piégés, une histoire contemporaine de résilience au féminin.

Alors que Les Prétendants, en résidence l’an dernier, initiaient le public à une forme du conte à deux voix, Françoise Crête amalgamera le conte à un autre art qui lui est cher, le théâtre d’objets.

Le propos du spectacle en développement prend place dans un camp de réfugiés au Moyen-Orient, où une graine de haine semée dans le cœur d’une petite fille pourrait être transformée, grâce aux histoires transmises par sa grand-mère, en un espoir de paix. Parviendront-elles à briser le cycle de la vengeance ? Cœurs piégés défendra une parole enracinée dans un contexte bien contemporain et puisera dans les contes traditionnels pour parler de paix, de force et de sagesse au féminin. Ces thèmes sont cœur de la démarche de la conteuse qui veut ici marier les formes traditionnelle et contemporaine du conte.

Durant le mois de son séjour à Saint-Élie-de-Caxton, Françoise Crête rencontrera des familles syriennes établies dans la région pour partager leurs expériences de vie par l’intermédiaire du Service d’accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières. Elle donnera également une prestation de son précédent spectacle au Rond Coin, Esther, le samedi 14 avril à 19h30. Esther raconte l’histoire vraie d’une jeune fille arrivée en Nouvelle-France et travestie en garçon pour survivre. Ici, les péripéties se succèdent au rythme du conte, de la musique et du théâtre d’objets.

Depuis 15 ans, le Regroupement du conte au Québec mobilise les forces vives du milieu pour faire connaître toute la diversité du conte comme art de la parole, en encourageant la synergie entre initiatives structurantes et recherche d’excellence dans le domaine. Grâce au partenariat renouvelé avec le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et son appui financier, et avec le conteur Fred Pellerin qui offre l’espace de création, le RCQ offre un modèle de résidence qui donne aux conteurs les moyens financiers et professionnels de créer (hébergement, bourse de 2 000 $ et apport de conseillers). Ce projet est donc un chaînon essentiel pour l’émergence de nouveaux spectacles en conte.

EN RAPPEL  – En 2014, la première conteuse en résidence, Claudette l’Heureux, travaillait sur le patrimoine familial, en 2015, Yves Robitaille peaufinait sa série de contes sur la Guerre de Troie, en 2016, Mafane proposait d’explorer le rapport à l’autre, et en l’an passé, Les Prétendants ont utilisé le conte à deux voix pour raconter leurs Histoires de couple.

Découvrez l’univers de Françoise Crête : www.francoisecrete.com
Site du Regroupement du conte au Québec : conte.quebec
Site du Conseil des arts et des lettres du Québec : www.calq.gouv.qc.ca

– 30 –

On the same subject
  • Uncategorized Appel à projets pour les artistes, écrivains et organismes artistiques de la Montérégie-Est

    Montérégie, le 18 juillet 2018 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec, les ...

    En savoir plus
  • Uncategorized Un soutien financier pour huit projets artistiques et littéraires en Chaudière-Appalaches

    Lévis, le 17 juillet 2018 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Ville de Lévis, la...

    En savoir plus
  • Uncategorized Appel à projets pour les artistes, écrivains et organismes artistiques de la Mauricie (french ...

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec, les MRC des Chenaux, de Maskinongé, de Mékinac et ...

    En savoir plus