8e Jeux de la Francophonie du 21 au 30 juillet 2017

© Conseil des arts et des lettres du Québec

Jérome Bérubé

© Jérome Bérubé

Hugues Clément

© Louis-Philippe Chiasson

Marie Béland, Ariane Famélart, Jessica Perry, Marie-Pier Proulx, Elsa Tellier, Sabrina Verrette

© Luc Lavergne

Simon Lambert

© Simon Lambert

Gabrielle Lajoie-Bergeron

© Gabrielle Lajoie-Bergeron

Andréanne Gagnon

© Andréanne Gagnon

Gabriel Morest

© Gabriel Morest
1/8
20 June 2017 Le Québec aux concours culturels des Jeux de la Francophonie [French only]
La lumière qui nous unit, hymne des Jeux de la Francophonie qui se tiennent tous les quatre ans, sera braquée sur des milliers de jeunes prenant part aux concours culturels et aux épreuves sportives de leur 8e édition. Sur le thème Solidarité, Diversité et Excellence, les Jeux se dérouleront à Abidjan, en Côte d’Ivoire, du 21 au 30 juillet 2017.

Le Conseil des arts et des lettres du Québec a sélectionné ceux et celles qui représenteront l’excellence artistique québécoise dans le cadre de sept concours culturels. Leur présence est financée par le Ministère de la Culture et des Communications. Voici les candidats retenus:

  • Contes et conteurs | Jérome Bérubé
  • Création numérique | Hugues Clément
  • Danse de création | Marie Béland
  • Littérature-nouvelle | Simon Lambert
  • Peinture | Gabrielle Lajoie-Bergeron
  • Photographie | Andréanne Gagnon
  • Sculpture-installation | Gabriel Morest

Contes et conteurs | Jérome Bérubé

Jérôme BérubéJérome Bérubé
Originaire de Baie-Comeau, Jérome Bérubé écrit et conte depuis 2008. Exilé de la Côte-Nord, il habite maintenant le quartier Rosemont, à Montréal, où il crée dans un étirement entre son territoire forestier originel et son écosystème urbain d’adoption.

L’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie, Sauf la Princesse, est une réécriture moderne et mythifiée de La Belle au bois dormant dans laquelle le conteur se demande pourquoi un baiser peut dénouer l’histoire, et ce qui arriverait si ce baiser ne venait jamais.

www.jeromeberube.com

Création numérique | Hugues Clément

Hugues ClémentHugues Clément
Hugues Clément est un artiste travaillant la performance/installation audiovisuelle, la projection illusionniste (mapping vidéo) et l’imagisme (VJing). Il s’intéresse à la création d’univers numériques/organiques, en explorant le démantèlement dichotomique à l’aide de glitches, de modélisations 3D et d’interventions visuelles à la fois ludiques et poétiques.

Les créations d’Hugues Clément ont été présentées dans de nombreux festivals à travers le monde, dont MUTEK, Igloofest, le Palais des Paris au Japon, Transient festival en France, MADATAC en Espagne, NoiseGate festival aux États-Unis et Circle of light en Russie.

Aux Jeux de la Francophonie, Hugues Clément fera une création en direct, dans la tradition de l’imagisme.

huguesclement.com

Danse de création | Marie Béland

Marie BélandMarie Béland
Fondatrice de la compagnie maribé – sors de ce corps,  Marie Béland crée des œuvres singulières où l’indiscipline s’organise avec précision. Parallèlement à son travail sur scène, la chorégraphe s’intéresse à la danse in situ, au travail multidisciplinaire et à l’enseignement. Elle est membre fondateur de la maison de production La 2e Porte à Gauche, et du collectif Le P.I.Q.U.A.N.T. Elle a remporté la médaille d’argent aux 7e Jeux de la Francophonie, à Nice.

Interprétée par les danseuses Ariane Famélart, Jessica Perry, Marie-Pier Proulx, Elsa Tellier et Sabrina Verrette, l’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie, Persona, s’inspire du masque que portaient les acteurs de théâtre grec, mais aussi du concept en psychologie désignant la part de la personnalité qui organise le rapport de l’individu à la société.

www.maribe.ca

Littérature-nouvelle | Simon Lambert

Simon LambertSimon Lambert
Né en 1982 à Saint-Rédempteur, Simon Lambert vit à Québec. Il est diplômé de l’Université Laval en philosophie et en littérature. Il collabore comme critique de théâtre au journal Le Devoir et à la revue Jeu. Son premier roman, La chambre (VLB éditeur), a remporté le prix Robert-Cliche en 2010.

Explorant le rapport à l’autre, thème central à la démarche d’écriture de Simon Lambert, l’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie s’intitule La fin de l’histoire. Se déroulant à Berlin, elle raconte la fin de soirée d’un voyageur qui a rencontré une Allemande au cours d’une soirée arrosée. Une soirée de plus, une photo de plus dans un album déjà bien garni. La fin de l’histoire, c’est celle qui advient avec la disparition du désir.

Peinture | Gabrielle Lajoie-Bergeron

Gabrielle Lajoie-BergeronGabrielle Lajoie-Bergeron
Originaire de La Malbaie, Gabrielle Lajoie-Bergeron vit et travaille à Montréal mais est fortement inspirée par les situations géographiques, sociales et politiques du Nord-du-Québec. Elle détient une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQÀM. Ses œuvres ont été exposées notamment à La Centrale Galerie Powerhouse ainsi que dans le réseau des maisons de la culture de l’île de Montréal, au centre Plein Sud et à la galerie Laroche-Joncas.

S’inspirant librement des danseuses de Matisse et des territoires miniers laissés à l’abandon de Malartic, l’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie prend la forme d’une ronde où des corps mouvants flottent, presque en apesanteur, dans une forme de précarité.

www.gabriellelajoiebergeron.com

Photographie | Andréanne Gagnon

Andréanne GagnonAndréanne Gagnon
Diplômée en pratique des arts visuels et médiatiques de l’Université Laval, Andréanne Gagnon s’intéresse aux frontières entre les disciplines artistiques, créant des œuvres se situant aux limites du dessin, de l’estampe et de la photographie. Par des moyens simples, elle détourne des éléments naturels de leur apparence initiale en les décontextualisant. Ses œuvres ont été diffusées notamment à VU PHOTO (Québec), Caravansérail (Rimouski), l’Espace F (Matane), la Foire en art actuel de Québec, l’Usine C (Montréal) et à la foire The Artist Project (Toronto)

Intitulée Les formes se trament, l’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie est composée de quatre photographies disposées de façon à évoquer une masse en pleine mutation.

Sculpture-installation | Gabriel Morest

Gabriel MorestGabriel Morest
Natif de l’Outaouais, Gabriel Morest vit à Montréal. Présentées au Québec et en France, ses œuvres allient recherche formelle et figurative pour poser un regard critique sur l’homme et ses rapports à l’histoire, à la violence, aux icônes et aux lieux. En se réappropriant les formes et les codes de la sculpture classique tout en privilégiant un rendu volontairement imparfait, Gabriel Morest questionne l’héritage de tels objets et de l’utilisation de l’art par les pouvoirs dominants.

L’œuvre présentée aux Jeux de la Francophonie est une installation réunissant des sculptures où différents matériaux s’accumulent en des formes anthropomorphiques et exubérantes, dont le dynamisme est renforcé par les irrégularités du socle commun sur lequel elles prennent place.

www.gabrielmorest.com

 

Suivez les Jeux!

Site Web : jeuxfrancophonie.gouv.qc.ca

Facebook : @JeuxFrancophonieEquipeQuebec

Twitter : @leCALQ | @MCCQuebec | @MRIF_Quebec | @SportcomQuebec

YouTube:

https://www.youtube.com/watch?v=7M2hbs7N4gE

On the same subject
  •  International 20 years of reciprocal residencies in Québec and Finland

    Québec, December 15, 2017 – Since 1997, Québec city and Espoo (Finland) have been the adopted ...

    En savoir plus
  •  International New agreement between Québec and the Basque Country

    Québec City, November 1st, 2017 – A new agreement covering choreographer residency exchanges ...

    En savoir plus
  •  International Call for candidates - Choreographic residency in Basque Country

    Montréal, September 15, 2017 – The Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) is offering ...

    En savoir plus