Roger Frappier, Compagnon des arts et des lettres du Québec, le 29 mai 2017

© Alexandre Claude

Roger Frappier est fait Compagnon des arts et des lettres du Québec par Marie Côté, le 29 mai 2017

© Alexandre Claude

Roger Frappier signe le livre d'or de l'Ordre des arts et des lettres du Québec, le 29 mai 2017

© Alexandre Claude

Récipiendaires de l'Ordre des arts et des lettres du Québec, de g. à dr : Marie-Claude Durand (Hydro-Québec), Anne-Marie Jean (CALQ), René Derouin, Diane Dufresne, Rafael Lozano-Hemmer, Florent Vollant, Vincent Warren, Denise Filiatrault, Phoebe Greenberg, Charles Richard-Hamelin, Pierre Lassonde, Anna McGarrigle, Michel Dallaire, Roger Frappier, Lorraine Pintal, Kim Yaroshevskaya, Michel Rabagliati et Marie Côté (CALQ).

© Martine Lavoie

Roger Frappier

© Roger Frappier
1/5
29 mai 2017 Hommage à Roger Frappier, C.A.L.Q.
 

Roger Frappier

Roger Frappier

Sans Roger Frappier, il manquerait à notre cinématographie une cinquantaine de films, et non les moindres. De Denys Arcand à Denis Villeneuve en passant par Marc-André Forcier, Léa Pool, Jean-Claude Lauzon, Manon Briand, Yves Simoneau et François Girard, à peu près toutes les figures majeures du cinéma québécois ont bénéficié de son talent de producteur. Il a également favorisé l’éclosion de dizaines de carrière en soutenant un nombre impressionnant de premiers longs métrages.

Sa vocation lui est apparue tardivement, après avoir été critique, monteur, acteur, scénariste, réalisateur, assistant de Gilles Carle et… chauffeur de Robert Altman. Il a décidé de devenir le producteur qu’il aurait aimé avoir : le créateur d’un espace de liberté permettant au réalisateur d’exprimer sa vision, engagé à chaque étape du processus qui mettra au monde le film dont il rêve. Un métier qui dépasse de loin le montage financier et exige autant de doigté que de détermination, une vigilance de tous les instants et beaucoup d’amour, comme élever un enfant.

Bien avant que le Festival de Cannes rende hommage à Roger Frappier en le classant parmi les 11 plus grands producteurs au monde, on pouvait mesurer son immense apport à notre culture. Par sa vision et son engagement, il a contribué au rayonnement international du Québec, mais surtout, à ce que les Québécois se voient sur leurs écrans. Dans le combat de David contre Goliath, Frappier a empoigné la fronde.

Texte lu le 29 mai 2017, lors de la remise des insignes de l’Ordre des arts et des lettres du Québec, au Centre PHI, à Montréal. Organisée par le Conseil des arts et des lettres du Québec, la cérémonie était animée par Claude Deschênes.

Le Conseil remercie son partenaire Hydro-Québec.

Sur le même sujet
  •  Prix et reconnaissances Une quinzaine d’écrivains et de bédéistes visiteront les librairies du Québec!

    Québec, le 13 décembre 2017 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances bang bang de Manuel Roque remporte le Prix du CALQ pour la meilleure œuvre chorégraphique

    Montréal, le 30 novembre 2017 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec (Conseil) est ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Christine Beaulieu reçoit le prix Michel-Tremblay et 10 000 $ du Conseil des arts et des lettres du...

    Montréal, le 27 novembre 2017 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec (Conseil) est ...

    En savoir plus