L'écrivaine Monique Durand, lauréate du Prix du CALQ – Oeuvre de l'année sur la Côte-Nord pour son roman Le petit caillou de la mémoire.

© François Trahan

Marie Côté, présidente du conseil d'administration du CALQ, et Monique Durand, lauréate du Prix du CALQ – Oeuvre de l'année sur la Côte-Nord pour son roman "Le petit caillou de la mémoire".

© François Trahan

Le Petit Caillou de la mémoire, roman de Monique Durant

© Mémoire d'encrier
1/3
4 juin 2016 Monique Durand reçoit le Prix du CALQ – Oeuvre de l’année sur la Côte-Nord pour son roman Le petit caillou de la mémoire
Havre-Saint-Pierre, le 4 juin 2016 – Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec le Conseil de la culture et des communications de la Côte-Nord, est heureux de décerner le Prix du CALQ – Oeuvre de l’année sur la Côte-Nord à l’écrivaine Monique Durand pour son roman Le petit caillou de la mémoire. Ce prix, assorti d’un montant de 5 000 $, lui a été remis par Marie Côté, présidente du conseil d’administration du CALQ, lors des Prix d’Excellence Culture Côte-Nord, qui se sont tenus à la salle de diffusion de la Shed-à-Morue de Havre-Saint-Pierre, le 4 juin.

« Les membres du comité de sélection ont grandement apprécié ce roman qui aborde les thèmes de la mémoire et de la transmission avec beaucoup d’humanité et de profondeur. Monique Durand y dresse un portrait de quatre générations d’une famille établie sur la Côte-Nord avec une grande finesse d’écriture. La lecture de son roman nous donne absolument envie de visiter ce splendide coin de pays, dont la nature et les gens y sont dessinés magnifiquement », a mentionné Marie Côté, du CALQ.

comm20160604couverture650

L’oeuvre primée
Le petit caillou de la mémoire, c’est l’homme face à la nature démesurée. C’est William de la mer et des forêts profondes, qui pêche des saumons, abat des arbres, aime des femmes, cuit au soleil lent de sa vie. Une ode aux gens simples, aux défricheurs. Écriture somptueuse et grâce tranquille, le roman, publié aux Éditions Mémoire d’encrier et en France aux Éditions Serpent à Plume, nous entraîne de Saint-Suliac sur Rance aux bords de mer gaspésiens, en passant par Terre-Neuve.

 

La lauréate
Née à Montréal, Monique Durand vit maintenant à Sept-Îles. Écrivaine, journaliste, réalisatrice, conférencière et globetrotter, elle a publié un recueil de nouvelles, Eaux, en 1999, et un roman, La Femme du peintre, en 2003, qui ont tous deux paru aux éditions du Serpent à Plumes à Paris. Avec La Femme du peintre, l’auteure a notamment été finaliste au Prix Anne-Hébert du Premier Roman au Salon du livre de Paris, en 2004. Elle a aussi fait paraître en 2012 un livre de récits intitulé Carnets du Nord, publié avec le Grénoc (Groupe de recherche sur l’écriture nord-côtière) à Sept-Îles.

Monique Durand a fait une carrière de journaliste et réalisatrice à Radio-Canada de 1982 à 2004. Elle est aujourd’hui une journaliste indépendante qui sillonne la planète pour écrire des articles principalement destinés au quotidien Le Devoir. En 2014, le Conseil supérieur de la langue française du Québec lui a décerné le prix Jules-Fournier, pour l’ensemble de son oeuvre dans la presse écrite québécoise.

Soutenir l’excellence
Le CALQ soutient dans toutes les régions du Québec la création, l’expérimentation et la production dans les domaines des arts et des lettres et en favorise la diffusion et le rayonnement au Québec, au Canada et à l’étranger. En décernant ce prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui aux créateurs dont les réalisations se distinguent par leur qualité et leur rayonnement.

La mission du Conseil de la culture et des communications de la Côte-Nord
Le Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord (CRCCCN) travaille au développement culturel de la région. Il regroupe, concerte, conseille, représente et fait la promotion des artistes, artisans, écrivains, travailleurs et organismes culturels nord-côtiers afin de favoriser l’essor et la reconnaissance du secteur des arts et de la culture tant au niveau régional que national.

Liens :

– 30 –

Cet article fait partie de l’infolettre À L’OEUVRE du mois d’octobre 2016.

Consulter l’infolettre
Sur le même sujet
  •  Infolettre Mickaël Spinnhirny : Communiquer sa passion

    À une époque pas si lointaine, Mickaël Spinnhirny tweetait les pieds dans un seau d’eau ...

    En savoir plus
  •  Infolettre Nominations au conseil d’administration

    Lors de sa séance du 6 juin dernier, le Conseil des ministres a procédé à la nomination du ...

    En savoir plus
  •  Infolettre Pour un environnement de travail exempt de harcèlement

    À l’automne 2017, dans la foulée du mouvement #metoo et des multiples dénonciations de ...

    En savoir plus