Passer au contenu
Imprimer

Dena Davida - Compagne des arts et des lettres du Québec

Prix et reconnaissances
Logo de la Caisse Desjardins de la Culture
Le Devoir
Dena Davida nommée Compagne des arts et des lettres du Québec
Dena Davida nommée Compagne des arts et des lettres du Québec
© CALQ

À peine au monde, son médecin louangeait déjà son corps de danseuse. Elle était cette étoile née, qui renfermait l’âme d’une battante jusque-là encore insoupçonnée. Parce que Dena Davida, c’est l’« artiviste ». Chaussons aux pieds, cœur au ventre, elle s’entrelace à la danse, mène la danse et révolutionne la danse, un pas à la fois, depuis plus de 45 ans.

Arrivée au Québec à la fin des années 70, la Californienne d’origine s’est vite distinguée par son engagement pour la danse, cofondant Tangente, un premier lieu de diffusion pour sa discipline sur notre territoire. Du loft initial qu’occupait Tangente, à l’Espace Wilder qui l’abrite maintenant, Dena Davida a, à son tour, vu naître des générations d’interprètes et de chorégraphes que sont entre autres Hélène Blackburn, Marie Chouinard, Benoît Lachambre, Peggy Baker et Édouard Lock. Mère bienveillante, elle a accompagné et soutenu des voix émergentes, et encouragé sa grande famille à unir ses forces aux siennes pour briser les frontières de sa discipline.

Personnalité influente de la danse au Québec, Dena Davida s’est illustrée comme interprète, chercheuse, enseignante, médiatrice culturelle et commissaire. Munie d’une énergie redoutable et d’une passion constamment renouvelée, cette pionnière de la danse contemporaine ausculte son art dans les moindres mouvements. Elle poursuit son engagement en déployant des efforts à faire reconnaître le commissariat des arts de la scène et en développant une collection historiographique de textes sur la danse québécoise.

Toujours un pas de danse à la fois.

Dena Davida et Daniel Godbout. Crédit : Normand Grégoire, 1988
© Normand Grégoire, 1988

À propos de l'Ordre des arts et des lettres du Québec

L’Ordre des arts et des lettres du Québec est une distinction du Conseil qui vise à honorer des personnes ayant contribué de manière remarquable, par leur engagement et leur dévouement, au développement, à la promotion ou au rayonnement des arts et des lettres du Québec.

Le Conseil remercie ses partenaires, la Caisse de la Culture et le journal Le Devoir.

Voir les autres récipiendaires

© CALQ

Retour au haut de la page