Alain Simard

© Geneviève Giguère

Alain Simard

© Geneviève Giguère

André Ménard, John R. Porter, Jeanne Renaud, Manon Barbeau, Angèle Dubeau, Joséphine Bacon, Armand Vallancourt, Jean-Marc Vallée, Jeannot Painchaud, Alain Simard, Roland Lepage, Ginette Noiseux, Yves Sioui Durand, Mattiusi Iyaituk et Fernand Dansereau

© Geneviève Giguère

Alain Simard, C.A.L.Q.

© Benoît Rousseau
1/4
1 mai 2018 Alain Simard, Compagnon des arts et des lettres du Québec
Alain Simard a vendu des spectacles à André Ménard à l’époque où ce dernier, encore au cégep, s’occupait déjà de programmer des événements. C’était le début d’une relation extraordinaire qui a fait de Montréal une ville de festivals et un pôle d’attraction culturelle irrésistible, notamment par la fondation de L’Équipe Spectra et du Festival International de Jazz de Montréal. Seul ou avec d’autres partenaires, Alain Simard a mis sur pied Spectel vidéo, Audiogram, les Francos de Montréal, MONTRÉAL EN LUMIÈRE et Nuit blanche. Maintenant que nous avons départagé une partie des réalisations de ces grands complices, nous allons leur rendre hommage de manière distincte.

Alain Simard est à zéro degré de séparation d’à peu près tous les artistes qui ont marqué planétairement les arts de la scène des 50 dernières années. Sur sa feuille de route impressionnante figurent une vingtaine de compagnons des arts et des lettres, dont Luc Plamondon, Robert Lepage, Edouard Lock, Angèle Dubeau, Leonard Cohen, Diane Dufresne et Jean-Pierre Ferland, qui lui a jadis exprimé des doutes sur la viabilité d’un festival de jazz à Montréal. C’était sans savoir qu’« impossible » n’est pas Simard. Cet audacieux visionnaire a mis sur pied un modèle d’affaires novateur basé sur le principe de la gratuité, ce levier avec lequel il a soulevé l’univers des festivals urbains. Sans lui, oubliez le Festival international de Jazz de Montréal, les Francos, MONTRÉAL EN LUMIÈRE, Nuit Blanche et tout ce que l’Équipe Spectra continue d’accomplir pour nous en mettre plein la vue et les oreilles.

Gestionnaire d’événements rassembleurs, promoteur, gérant et agent d’artistes, développeur de salles de spectacles, producteur de disques, de grands spectacles et d’émissions de télévision, ce touche-à-tout culturel est un propulseur de talents et d’idées qui a mis en valeur la créativité québécoise et favorisé le rayonnement international de centaines de compagnies et d’artistes. Portant l’offre culturelle à un niveau exceptionnel, ses réalisations rejaillissent sur la qualité de vie des Montréalais autant que sur l’économie québécoise.

Alain Simard a reçu son insigne le 28 mai 2018, lors de la cérémonie de remise de l’Ordre des arts et des lettres du Québec.

Le Conseil remercie ses partenaires, la Caisse de la Culture et Le Devoir.

Retour à la liste des récipiendaires
Sur le même sujet
  •  Prix et reconnaissances Paolo Almario reçoit le Prix du CALQ – Créateur de l’année au Saguenay–Lac-Saint-Jean

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances L’auteure Marjolaine Beauchamp reçoit le Prix du CALQ – Œuvre de l’année en Outaouais pour ...

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Le Prix Michel-Tremblay est remis à Martin Bellemare pour Moule Robert

    Le dramaturge Martin Bellemare reçoit le prix Michel-Tremblay pour sa pièce Moule Robert. Une ...

    En savoir plus