Jocelyne Saucier, Compagne des arts et des lettres du Québec

© CALQ
9 juin 2021 Jocelyne Saucier – Compagne des arts et des lettres du Québec

Mettre en lumière celles et ceux qui n’ont jamais cherché à s’y exposer, qui font le choix volontaire de vivre à l’écart et même dans certains cas, à l’abri du monde. Les écrire dans toute leur humanité, en effeuillant lentement leur âme. C’est dans cette délicatesse, aux profondeurs intimes, que se distingue la démarche de la romancière Jocelyne Saucier.

Elle-même discrète, plus près des forêts boréales que des tapis rouges, Jocelyne Saucier fait partie de cette poignée d’autrices et d’auteurs dont on attend toujours la suite. Et comme, semblerait-il, rien ne se crée rapidement au nord du 49e parallèle, elle récompense notre patience avec chacune de ses parutions.

En filigrane de ses récits, Jocelyne Saucier nous plonge dans une nordicité ardente, celle qui éveille en nous un sentiment de liberté, nous permet de rêver aux grands espaces et nous rappelle qui nous sommes. Par-dessus tout, elle entretient notre mémoire collective en ramenant à la surface des pans de notre histoire pas si lointaine.

Du Klondike abitibien dans Les héritiers de la mine aux grands feux du nord de l’Ontario dans l’incontournable Il pleuvait des oiseaux, traduit en plus de 15 langues et adapté au cinéma par la grande Louise Archambault, Jocelyne Saucier s’est dévoilée au fil du temps, comme son éditeur le dit si bien, en gardienne de la souvenance.

Roman après roman, Jocelyne Saucier nous porte dans des quêtes d’idéaux et nous convie à la recherche de sentiments indicibles, bousculant inévitablement notre propre regard sur la vie.

Enrichi par son goût du mot juste et sa sensibilité naturelle, son répertoire lui a permis de se tailler une place parmi les grandes figures de la littérature québécoise. Si Jocelyne Saucier a toujours su qu’elle voulait écrire, nous ne pouvons qu’espérer qu’elle veuille écrire encore longtemps.

«Il pleuvait des oiseaux», roman de Jocelyne Saucier

«Il pleuvait des oiseaux», roman de Jocelyne Saucier

À propos de l’Ordre des arts et des lettres du Québec

L’Ordre des arts et des lettres du Québec est une distinction du Conseil qui vise à honorer des personnes ayant contribué de manière remarquable, par leur engagement et leur dévouement, au développement, à la promotion ou au rayonnement des arts et des lettres du Québec.

Le Conseil remercie ses partenaires, la Caisse de la Culture et le journal Le Devoir.

Voir les autres récipiendaires
Mosaique_Facebook_2020_1200x630_AvecLeDevoir_VF

Sur le même sujet
  •  Prix et reconnaissances Stéphane Laforest, lauréat du Prix du CALQ – Artiste de l’année dans Lanaudière

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ – Artiste ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Akinisie Sivuarapik est sacrée Artiste de l’année au Nord-du-Québec

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec est heureux de décerner le Prix du CALQ – Artiste ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Appel à candidatures pour l’Ordre des arts et des lettres du Québec

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec la Caisse Desjardins de la ...

    En savoir plus