Robert Charlebois, Compagnon des arts et des lettres du Québec

© CALQ
9 juin 2021 Robert Charlebois – Compagnon des arts et des lettres du Québec

Artiste, commandant musical d’un grand Boeing bleu de mer, il nous fait voyager depuis plus de 50 ans dans un univers qui n’a absolument rien d’ordinaire. Dans ce long-courrier propulsé par une fantaisie surréaliste, on aperçoit le sommet du Mont Athos, on rêve de Rio, on valse sous les cocotiers. On franchit même le mur du son pour atteindre mars en avril, mais l’on revient surtout et toujours à Montréal.

C’est un monument de la chanson d’expression française aux côtés des Vigneault et Leclerc, c’est l’enfant terrible de la chanson québécoise, le pionnier du rock francophone de chez nous. Dans une langue qu’il embrasse, avec un accent assumé, une image et une coiffure résolument décomplexées, l’auteur-compositeur-interprète nous est apparu à la fin des années 60 dans toute son unicité, en osant s’exprimer comme personne d’autre que lui-même. Il a enchâssé dans sa musique le souffle d’une génération et cristallisé l’état d’une population en plein éveil, tel le reflet d’une effervescence culturelle et politique. Et par cette audace, il a donné un élan émancipateur à la société pour grandir et s’affirmer outre la musique.

Aux côtés de ses grands acolytes paroliers Ducharme, Sabourin, Péloquin et Mouffe, aux côtés de ses inséparables Moreau, Forestier et Deschamps avec qui il a enflammé la scène, Charlebois a bousculé les conventions et brisé les frontières. Il représente à lui seul l’explosion de la chanson moderne à travers la Francophonie, et ses mélodies planent comme des intemporelles bien au-delà de l’Atlantique.

Par ses hymnes sentimentaux ou psychédéliques, par ses textes entremêlant l’humour à la poésie, par sa capacité à interpréter et sonoriser ses paroles, il manifeste à travers son œuvre une créativité aussi libératrice qu’intarissable. Avec rien d’autre qu’une guitare électrique et des mots, il a transformé le paysage musical et marqué des générations d’artistes bercés par son vaste répertoire, qui continue d’alimenter et d’imprégner notre patrimoine culturel.

Robert Charlebois. Crédit : BAnQ, Fonds Antoine Desilets

Robert Charlebois. Crédit : BAnQ Vieux-Montréal, Fonds Antoine Desilets

 

À propos de l’Ordre des arts et des lettres du Québec

L’Ordre des arts et des lettres du Québec est une distinction du Conseil qui vise à honorer des personnes ayant contribué de manière remarquable, par leur engagement et leur dévouement, au développement, à la promotion ou au rayonnement des arts et des lettres du Québec.

Le Conseil remercie ses partenaires, la Caisse de la Culture et le journal Le Devoir.

Voir les autres récipiendaires
Mosaique_Facebook_2020_1200x630_AvecLeDevoir_VF

Sur le même sujet
  •  Prix et reconnaissances Ugo Monticone reçoit le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans les Laurentides

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec Culture Laurentides, est ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Jean-Sébastien Veilleux, lauréat du Prix du CALQ – Artiste de l’année en ...

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et ...

    En savoir plus
  •  Prix et reconnaissances Alex Thibodeau, lauréate du Prix du CALQ – Oeuvre de la relève dans la Capitale-Nationale

    Le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et ...

    En savoir plus